Le 8 mars 2016 dans le Tarn-et-Garonne

 
 
Numéro spécial | 16 mars 2016

Le 8 mars dernier, l’association les Francas de Tarn-et-Garonne a organisé avec le soutien de la délégation départementale aux droits des femmes et à l'égalité un temps fort dans le cadre de la journée internationale des droits des femmes

Le colloque "mobilisation citoyenne des femmes des quartiers", organisé au collège Olympe de Gouges, a rencontré un vif succès puisqu’il a rassemblé 250 femmes résidentes des quartiers populaires de Montauban, de Moissac et de Castelsarrasin. Un grand merci aux Francas et à l’ensemble des partenaires (cités plus bas) !

Objectif  du colloque : encourager et favoriser l’implication des femmes dans la vie de leur quartier, l’amélioration de leur cadre de vie, l’appropriation de l’espace public et les  sensibiliser, à travers des témoignages d’autres femmes,  aux dispositifs que l’on peut mobiliser aujourd’hui pour renforcer leur autonomie et leur reconnaissance (marches exploratoires, conseils citoyens...).

> La genèse du projet

Les Francas de Tarn-et-Garonne coordonnent depuis plus d’un an un projet partenarial intitulé "mobilisation citoyenne : quelles réponses la République apporte-t-elle aux familles et aux jeunes face aux violences (harcèlement, violences physiques et verbales, repli sur soi...) ?"

Plusieurs actions ont déjà été organisées : certaines ciblent les familles (journée du 4 novembre 2015 à Cap cinéma à Montauban), d’autres les enfants (forum annuel des droits de l’enfant)

La journée internationale des droits des femmes, le 8 mars, a été l’occasion d’associer les femmes des quartiers à la dynamique de mobilisation citoyenne autour des questions de laïcité, de citoyenneté, et de lutte contre l’embrigadement qui prend tout son sens au regard de l’actualité.

> Les marches exploratoires des femmes : bientôt une réalité en Tarn-et-Garonne

Les marches exploratoires sont des enquêtes de terrain conduites, en lien avec les décideurs locaux concernés, par des groupes de femmes résidant dans le quartier. Ces "marcheuses" identifient les éléments d'aménagement du territoire qui sont à l'origine d'un sentiment d'insécurité (éclairage, bruit, lieu isolé, incivilités...) puis élaborent des propositions d'amélioration de la situation qui seront analysées par les services techniques des municipalités concernées.

En impliquant les habitants, et plus particulièrement les femmes qui sont les plus exposées aux violences sur la voie publique, ces marches sont un exemple de participation des habitants à l’amélioration de leur cadre de vie et contribuent à une réappropriation de l’espace public par les femmes.

Quinze marcheuses des quartiers populaires d’Auch sont venues témoigner de leur propre expérience et le préfet Pierre Besnard a vivement encouragé la réalisation de cette démarche en Tarn-et-Garonne.

> Les femmes dans les conseils citoyens

Les Conseils citoyens sont mis en place dans les quartiers classés "Politique de la ville" pour permettre aux habitants d'exprimer leurs attentes, leurs propositions et participer aux décisions prises sur leur territoire.

Avec les nouveaux contrats de ville, les habitants des quartiers sont représentés dans le respect du principe de parité homme-femme dans les conseils citoyens.

Les femmes des conseils citoyens de Moissac et de Montauban ont témoigné de leurs motivations, de leurs difficultés et de leur investissement individuel pour la collectivité.

> Ateliers "citoyenneté, laïcité et mieux vivre ensemble"

Mis en place par le CIDFF 82, ces ateliers ont vocation à libérer la parole des femmes des quartiers à partir de petits groupes d’une dizaine de personnes autour des valeurs de la laïcité, de la citoyenneté, et de leurs conséquences directes pour des femmes de cultures différentes.

> Séjour citoyen à Paris ou la découverte des institutions de la République

Une délégation de dix femmes, dont les noms ont été tirés au sort, originaires de Montauban et d’autres villes du département, se rendra avant l’été à Paris.

Marraine de cette initiative, Valérie Rabault, députée, recevra la délégation à l’Assemblée Nationale pour une visite commentée.

Ce parcours "citoyen" fera l’objet d’un reportage de la part des participantes qui auront à charge d’en rendre compte à leur retour à l’occasion d’une nouvelle mobilisation.

> Les partenaires du colloque

En savoir plus sur le site de l'Etat