Communiqués de presse

Mise en oeuvre de l'état d'urgence - réunion de l'état-major de sécurité

 
 
drapeau de la préfecture en berne

drapeau de la préfecture en berne

Dimanche 15 novembre, le préfet et la procureure de la République ont réuni l'état-major de sécurité pour coordonner les consignes générales de sécurité et de prévention à mettre en oeuvre par les différents services de l'Etat.

En application des instructions du Président de la République, du gouvernement et du ministre de l’intérieur, dans le cadre de la déclaration d’état d’urgence, Jean-Louis Géraud, préfet de Tarn-et-Garonne, et Marie-Alix Cabot-Chaumeton, procureur de la République, ont réuni ce matin un état-major de sécurité rassemblant les forces de sécurité intérieure et les services de l’État concernés.

Cette réunion a permis de compléter les mesures annoncées hier à l’issue d’une première réunion avec les forces de l’ordre et de coordonner les consignes générales de sécurité et de prévention que doivent appliquer les différents services de l’État.

Les patrouilles de la gendarmerie nationale et celles de la police nationale avec l’appui des polices municipales sont renforcées.

Les lieux de culte ainsi que tous les lieux de rassemblement (gares, grands magasins, centres commerciaux, cinémas, théâtres, bâtiments publics) font l’objet d’une surveillance particulière.

Le préfet rappelle aux maires la posture Vigipirate à adopter. Il les invite fortement à sécuriser les abords des établissements scolaires en procédant à des interdictions de stationnement à proximité. Une circulaire leur est adressée en ce sens.

Par ailleurs, une minute de silence se tiendra dans toute la France lundi 16 novembre à midi.

Le préfet rappelle que la menace terroriste concerne l’ensemble du territoire français et qu’aucun point du territoire n’est à l’abri. L’attention de tous doit être maximale dans le cadre du plan Vigipirate.