Communiqués de presse

Mise en ligne de la stratégie départementale de prévention de la délinquance 2013-2017

 
 

En Tarn-et-Garonne, l’Etat se mobilise fortement pour structurer les différentes prises en charge des violences suivant les orientations de la nouvelle stratégie nationale de prévention de la délinquance (Premier ministre - circulaire du 4 juillet 2013 - téléchargeable www.sgcipd.interieur.gouv.fr). Depuis juillet 2013, une large concertation a été menée auprès des acteurs locaux, qu’ils soient institutionnels, associatifs ou politiques. Les thèmes concernent les jeunes, la tranquillité publique et les violences intrafamiliales. Sur ce dernier point, notre département est particulièrement concerné.

Cette mobilisation fait aujourd’hui l’objet d’un document écrit intitulé "la stratégie départementale de prévention de la délinquance 2013-2017". Il est en ligne et téléchargeable sur le site Internet des services de l’Etat > cliquez ici.

L’instance de pilotage de cette politique, le conseil départemental de prévention de la délinquance (CDPDconseil départemental de prévention de la délinquance), compte 60 membres. Sous la présidence du préfet et de ses vice- présidents, madame le procureur et monsieur le président du conseil général, il s’est réuni deux fois en formation plénière en février et en avril 2014 et a arrêté cinq programmes d’action locaux :

  • † encourager une coordination locale globale et évaluable en matière de prévention de la délinquance autour du maire,
  • † agir à l’intention des jeunes exposés à la délinquance,
  • † améliorer la prévention des violences faites aux femmes et des violences intra familiales ainsi que l’aide aux victimes,
  • † améliorer la tranquillité publique,
  • † lutter contre les délinquances aggravées par l’alcool.

Chaque programme est constitué d’objectifs et de 58 fiches actions.

En Tarn-et-Garonne, le dispositif de prévention de la délinquance est de qualité et adapté aux besoins. Cependant, face aux cas difficiles, une approche plus globale de situations et une meilleure coordination doivent être recherchées, à travers les axes suivants :

  • développer la coordination des prises en charge (des jeunes exposés à la délinquance, des femmes victimes de violences…),
  • favoriser une approche globale locale de la prévention de la délinquance (prévention situationnelle et prévention par le développement social) et
  • améliorer l’évaluation d’impact des actions.

Pour répondre à ces enjeux, le préfet et les partenaires ont installé une cellule opérationnelle départementale de suivi des jeunes exposés à la délinquance et un observatoire des violences intrafamiliales avec un intervenant de terrain chargé d’assurer la coordination des prises en charges.

Pour en savoir plus : mission "politiques de prévention" : 05.63.21.18.55