Communiqués de presse

Installation du comité opérationnel de lutte contre le racisme et l’antisémitisme (CORA)

 
 
Installation du comité opérationnel de lutte contre le racisme et l’antisémitisme (CORA)

Le préfet de Tarn-et-Garonne, M. Pierre Besnard, a installé le 12 janvier 2017 le comité opérationnel de lutte contre le racisme et l’antisémitisme (CORA).

L’installation de cette instance, prévue dans le cadre du plan national de mobilisation contre le racisme et l’antisémitisme, traduit la volonté du Gouvernement de faire de la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et les discriminations une priorité de l’action publique locale. Le CORA constitue le lieu d’élaboration, de mise en œuvre et de suivi du plan départemental de lutte contre toutes les formes de racisme, d’antisémitisme et de discrimination.
 
À l’occasion de cette réunion d’installation, les membres du comité ont pu contribuer à l’élaboration d’un diagnostic partagé. Il en ressort que, si le département de Tarn-et-Garonne ne constitue pas un territoire d’expression régulière et forte d’actes racistes, xénophobes, antisémites ou hostiles aux cultes, une vigilance permanente s’impose. La réunion aura aussi permis d’évoquer les nombreuses actions mises en œuvre partout dans le département afin de lutter contre le racisme, l’antisémitisme et les discriminations, et l’engagement des membres du comité à continuer leurs efforts en ce sens.
 
Les membres du CORA ont également pu évoquer la mise sur pied prochaine d’un comité d’orientation, une instance de concertation dont les réflexions et les propositions auront notamment vocation à inspirer l’action du CORA. Les représentants d’associations et organismes intervenant dans le domaine de la lutte contre le racisme et l’antisémitisme intéressés à participer aux travaux de ce comité sont appelés à se faire connaître auprès de la préfecture.
 
Sous la présidence du préfet et la vice-présidence du Procureur de la République et du Président du Conseil départemental, le CORA rassemble le directeur académique des services de l’éducation nationale, le directeur départemental de la sécurité publique, le commandant de groupement de gendarmerie départementale, le délégué départemental du défenseur des droits, le président de l’association des maires et les maires de plusieurs communes du département. Y sont également associés la directrice des services du cabinet du préfet, la directrice départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations, le directeur de l’unité départementale de la direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi, le directeur départemental des territoires, le délégué départemental de l’Agence régionale de santé et le chef du service départemental de renseignement territorial.