Communiqués de presse

Fièvre catarrhale ovine : la totalité du département de Tarn-et-Garonne passe en zone réglementée

 
 

Depuis le 11 septembre 2015, la France continentale connaît un nouvel épisode de fièvre catarrhale ovine. Cette maladie virale transmise par un moucheron piqueur affecte les ovins, bovins et caprins. Cette maladie est strictement animale : elle n’est pas transmissible à l’homme et elle n’affecte pas la qualité des denrées (viandes, lait, etc). Elle ne représente donc un danger ni pour les citoyens, ni pour les consommateurs.

La zone réglementée étendue à tout le département depuis le 13 novembre 2015

Les mesures de lutte consistent à limiter les mouvements des animaux d’espèces sensibles dans un rayon de 150 km autour des foyers. A l’intérieur de cet espace appelé zone réglementée, les animaux d’espèces sensibles peuvent circuler librement. Par contre, le passage de la zone réglementée vers la zone indemne est soumis au respect de conditions particulières qui permettent de garantir que les animaux ne sont pas infectés.

Le département de Tarn-et-Garonne ne présente pas de foyer de fièvre catarrhale ovine. Il était toutefois partiellement impacté par la zone réglementée en raison de la présence de foyers dans d’autres départements. Depuis le 13 novembre 2015, avec l’apparition de deux nouveaux foyers dans l’Aveyron et le Cantal, la zone réglementée a été étendue à l’ensemble du département.

Une campagne de vaccination a été lancée pour les jeunes bovins situés dans la zone réglementée et destinés à l’exportation vers des pays qui n’acceptent que des animaux vaccinés. Pour l’organisation de cette vaccination, il appartient aux éleveurs de se rapprocher de leurs vétérinaires sanitaires.

Comment se tenir informé de l’évolution de la situation ?

Les éleveurs d’ovins, bovins et caprins sont invités à interroger l’ALMA et les marchands de bestiaux avec lesquels ils ont l’habitude de travailler afin de se tenir informés des règles de circulation des animaux et de leur évolution (mouvements nationaux à destination de l’élevage ou de la boucherie et exportations).

Ils peuvent également consulter les sites internet de la préfecture de Tarn-et-Garonne et de la plateforme nationale d’épidémiosurveillance sur lesquels les informations concernant la maladie, l’évolution des zones réglementées et les conditions de mouvement des animaux sont régulièrement mises à jour. Leur adresse est la suivante :

  • Site Internet des services de l’État : http://www.tarn-et-garonne.gouv.fr
  • Plateforme ESA (Epidémiosurveillance) : http://plateforme-esa.fr