Communiqués de presse

Exercice de sécurité civile avec la centrale de Golfech

 
 

Un exercice de sécurité civile se déroulera le jeudi 12 novembre après-midi sur le site du centre nucléaire de production d’électricité (CNPEcentre nucléaire de production d'électricité) de Golfech.

A partir d’un scénario fictif reposant sur des actes de malveillance, le CNPEcentre nucléaire de production d'électricité de Golfech simulera un accident technique avec un incendie qui nécessitera la mise en oeuvre des dispositions prévues par son Plan d’Urgence Interne (PUI).

L’exercice permettra de tester la chaîne de décisions des pouvoirs publics dans le cadre d’un déclenchement fictif du Plan Particulier d’Intervention (PPIPlan particulier d'intervention) de la centrale nucléaire par le préfet de Tarn-et-Garonne.

Joué en météo réelle, il conduira le préfet à tester la mise en oeuvre d’un certain nombre de dispositions prévues par le PPIPlan particulier d'intervention.

Outre, le personnel du CNPEcentre nucléaire de production d'électricité, l’exercice mobilisera le service interministériel de défense et de protection civile (SIDPC), les forces de l’ordre, le service départemental d’incendie et de secours, les gestionnaires de voiries dont le conseil départemental, la direction départementale des territoires (DDTDirection départementale des territoires), la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPPdirection départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations), la délégation militaire départementale (DMD) et l’agence régionale de santé (ARSAgence Régionale de Santé).

Le centre opérationnel départemental (CODCentre opérationnel départemental) de la préfecture sera activé pour l’occasion.

Les communes situées à proximité de la centrale nucléaire seront également associées à l’exercice. Il s’agit de Valence d’Agen, Golfech, Lamagistère, Donzac et St Loup. Elles seront amenées à tester certains aspects de leur plan communal de sauvegarde (PCSplan communal de sauvegarde) et à répondre à des mises en situation fictives.

La commission locale d’information (CLI) auprès de la centrale nucléaire sera présente au centre opérationnel de la préfecture en tant qu’observatrice, de même que sur le site de la centrale et dans les cinq communes concernées par l'exercice.

Les sirènes du site et celles du PPIPlan particulier d'intervention ne seront pas déclenchées en réel.

De même, il n’y aura aucune action de terrain en dehors du site de la centrale susceptible de gêner la population.