Communiqués de presse

Accueil et hébergement d’urgence renforcé pendant l’hiver

 
 

Mardi 17 janvier, Pierre Besnard, préfet de Tarn-et-Garonne, a participé à la maraude effectuée par les bénévoles de la délégation départementale de la Croix Rouge française. L’occasion de remercier l’action des bénévoles et de rappeler la mobilisation de l’État et de ses partenaires dans le cadre du plan hivernal pour ne laisser personne dans la rue.

Renforcement de l’hébergement d’urgence pendant la période hivernale

Le Tarn-et-Garonne dispose actuellement de 75 places d’hébergement d’urgence durant la période hivernale (du 1er novembre 2016 au 31 mars 2017) réparties de la manière suivante : 45 à Montauban, 18 à Moissac et 12  à La Ville Dieu du Temple. Ce dispositif vient d’être renforcé au regard des températures ressenties par  8 places supplémentaires  réparties dans les trois villes et par l’ouverture la nuit des deux accueils de jour à Montauban (RELIENCE 82, rue Hamecher) et à Moissac (MOISSAC SOLIDARITE, 2, chemin du Vignoble).

Au total, 83 places sont ouvertes pour la mise à l’abri des personnes sans domicile fixe.

Enfin, la maraude gérée par « la Croix Rouge 82 » circule tous les jours de 19h à 24h sur Montauban (distribution de repas chauds et de couvertures, transport vers les structures d’hébergement du département lorsque le 115 le sollicite).

Les services de l’État restent vigilants, en lien avec le 115 et les gestionnaires des centres d’hébergement, pour adapter le dispositif aux besoins et assurer une réponse à toutes les personnes en demande de mise à l’abri.

Le dispositif s’inscrit dans le dispositif national de prévention et de gestion des impacts sanitaires et sociaux liés aux vagues de froid 2016-2017. Pour en savoir plus : http://social-sante.gouv.fr/sante-et-environnement/risques-climatiques/

Rappel sur le dispositif grand froid

Renouvelé en 2013, le dispositif grand froid met fin à la gestion saisonnière du dispositif d’hébergement d’urgence au thermomètre.

Le renforcement des capacités de mise à l’abri pendant l’hiver n’est plus déclenchée en fonction de plans saisonniers uniformes, mais en fonction des circonstances locales. Concrètement, la baisse des

températures, qui était jusqu’en 2012 le critère uniforme et mécanique déclenchant l’ouverture de capacités d’accueil temporaire, n’est plus le seul paramètre pris en compte. En effet, les conditions climatiques (températures, mais aussi risques d’intempéries), la situation sanitaire, … constituent des éléments qui peuvent conduire le préfet de département à adapter les dispositifs de prise en charge.

Il n’est donc plus fait référence à des niveaux. L'activation de mesures préventives et curatives en cas de vague de froid s'appuie sur la vigilance météorologique (à l'instar des autres phénomènes météorologiques : canicule, vent violent, orage...). Ces mesures sont mises en œuvre de manière adaptée en fonction de l'impact prévisible ou avéré de la vague de froid. Elles répondent aux besoins sanitaires et sociaux des populations et notamment de celles qui sont les plus vulnérables.

Concernant plus spécifiquement les personnes sans domicile, les objectifs fixés par le dispositif grand froid visent à organiser leur premier accueil, leur procurer une aide matérielle de première nécessité, et les orienter vers un hébergement en s’appuyant sur le Service Intégré d’Accueil et d’Orientation (SIAOservice intégré d'accueil et d'orientation), le 115, les équipes mobiles et les accueils de jour.

Rappel : le fonctionnement du 115

Le 115 est un numéro d’appel gratuit qui permet aux personnes d’avoir accès à des places d’hébergement sur la base d’une évaluation sociale.Le 115 est avant tout destiné aux personnes sans abri. Un particulier peut appeler le 115 pour signaler une personne en détresse dans la rue. Pour que ce geste soit efficace, les écoutants 115 demandent quelques informations indispensables pour organiser la prise en charge de la personne : des indications permettant de la reconnaître (sexe, personne isolée ou groupe, tenue vestimentaire…), de la localiser (rue et numéro, repères visuels…) et de mieux connaître ses besoins (état général, physique et moral).