Accueil de migrants de Calais

Ouverture du centre d’accueil et d’orientation à Bruniquel

 

Le Tarn-et-Garonne se mobilise pour accueillir des migrants actuellement hébergés à Calais dans des conditions très précaires ; un centre d’accueil et d’orientation (CAO) ouvre prochainement à Bruniquel et accueillera 24 personnes dont la moitié sera des familles.

Un dialogue constructif avec le conseil municipal de Bruniquel a permis de faire aboutir ce projet répondant à une volonté de solidarité envers ceux qui ont fui la guerre et la répression mais aussi aux valeurs de la République.

Ce centre est géré par l’UDAF et plusieurs salariés seront présents sur le site afin d’aider l’ensemble des personnes hébergées notamment pour les accompagner vers une démarche de demande d’asile si celle-ci n’a pas encore été engagée. Il s’agit donc d’un hébergement temporaire visant à faciliter l’accomplissement de ces démarches.

La préfecture et la DDCSPPdirection départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations assureront le suivi et l’évaluation régulière de ce nouveau dispositif en lien avec les élus locaux, le gestionnaire du centre et les associations intervenant sur le site.

De nombreux bénévoles sont déjà très impliqués dans l’organisation du CAO et facilitent la remise en état du site, une ancienne gendarmerie, désaffectée depuis environ une année.

Les services de l’Etat soulignent la mobilisation exceptionnelle du secteur associatif sur ce territoire où, rappelons-le, un CAO avait déjà été créé fin 2015 (Saint Antonin Noble Val) et réuni une centaine de bénévoles souhaitant accompagner la démarche. L’organisation mise en place s’est révélée riche d’enseignements et plusieurs activités seront transposées sur le nouveau site de Bruniquel (apprentissage du français, découverte de la région et de son patrimoine, cuisine,….), celles-ci ayant permis de développer des échanges simples et chaleureux.

Le préfet souhaite rappeler que 5 700 personnes en provenance de Calais ont déjà été accueillies dans 164 CAO actuellement répartis sur l’ensemble du territoire ; de nouvelles places restent à ouvrir afin que tout migrant présent dans la lande de Calais se voit offrir une solution de mise à l’abri et c’est dans cet objectif que le gouvernement a informé les associations d’élus de la démarche engagée.

Le CAO de Bruniquel est déjà recensé dans le nombre de places qui ouvriront prochainement ; l’organisation de ce site avance maintenant dans la sérénité grâce à l’implication de tous.