Stratégie locale de gestion du risque inondation (SLGRI)

Tarn aval, de Montauban à Moissac : la DDT propose une démarche innovante

 
 

Créer une dynamique collective sur le territoire

Gérer le risque inondation collectivement

Avec près de 20.000 habitants et 18.000 emplois implantés en zone inondable, ainsi que de forts enjeux agricoles et patrimoniaux, le territoire compris entre Montauban et Moissac, le long du Tarn, a été identifié comme Territoire à Risque Important d’inondation (TRI) dans le cadre de la « Directive Inondation ». A ce titre, l’ensemble des acteurs de ce territoire, au premier rang desquels les collectivités, doivent élaborer une Stratégie Locale de Gestion du Risque Inondation.

L’objectif ? Au-delà d’une obligation réglementaire, il s’agit pour le territoire de renforcer sa capacité de protection et de résilience face au risque inondation, en définissant de manière collective des orientations et un plan d’actions appropriés au territoire et à ses spécificités.

La difficulté ? Construire une démarche collective sur un territoire composé de 21 communes, membres de 4 intercommunalités différentes, sans aucune structure porteuse commune de type syndicat ou établissement public.

C’est ainsi que la DDT de Tarn-et-Garonne, au travers d’une démarche originale et participative, a joué le rôle de médiateur et de facilitateur pour initier et accompagner la construction de cette dynamique collective.

Mobiliser l’intelligence collective et le vécu des territoires

La DDT a ainsi organisé, avec l’appui du bureau d’études NICAYA, deux journées d’ateliers participatifs, qui ont suscité l’enthousiasme de toutes les parties prenantes. Ces journées se sont appuyées sur des dispositifs d’animation innovants, afin de faciliter la co-construction de la stratégie sur la base du vécu et des attentes des élus et des autres acteurs concernés par la gestion du risque inondation (services de l’État, SDIS, Département, CCI, Office de tourisme, etc.).

Au travers de l’organisation d’un jeu de rôles basé sur un scénario de crue fictif, d’échanges d’idées sous forme de « world café », ou d’un « forum » de partage de bonnes pratiques, l’intelligence collective a été mobilisée pour permettre, dans un temps relativement court, d’identifier collectivement les axes prioritaires de la stratégie et leur déclinaison en plan d’actions.

Quels résultats à la clé ?

Avec l’appui du CEREMA, la DDT 82 s’est alors appuyé sur le matériau particulièrement riche et concret produit par ces ateliers pour formaliser pour le compte des collectivités la Stratégie Locale de Gestion du Risque Inondation du territoire de Montauban-Moissac, qui a été validée et saluée par la Commission d’Inondation de Bassin du 8 septembre 2017.

Et la suite ? Animés par la dynamique collective suscitée par cette démarche, les élus de ce territoire ont décidé de poursuivre ensemble la démarche en s’engageant rapidement dans l’élaboration d’un « PAPI d’intention », programme d’actions pour la prévention des inondations visant à décliner la stratégie sur le terrain de manière opérationnelle. Dans un souci d’efficacité et de pragmatisme, c’est sous la forme souple d’un groupement de commandes entre les 4 intercommunalités que les collectivités se sont structurées pour mener cette action, mais elles réfléchissent d’ores et déjà, en lien avec la prise de compétence GEMAPI1, à une gouvernance plus structurée sur le Tarn aval.

Une nouvelle posture pour les services de l’Etat

En définitive, c’est une posture différente des services de l’État, innovante, participative et pragmatique, que la DDT de Tarn-et-Garonne a souhaité promouvoir au travers de cette démarche, conciliant les missions régaliennes de l’État au titre de la prévention des inondations, avec son rôle facilitateur de Nouveau Conseil aux Territoires.

Contact DDT : Marc Ferrières 05 63 22 24 21 - chef du bureau prévention des risques

1Gestion des Eaux, des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations


Plaquette d'information sur la gestion du risque d'inondation (avec calameo)

Plaquette d'information au format PDF (10 Mo)